Trouver sa voie

Philosophie-les-premieres-impressions-des-bacheliers_article_landscape_pm_v8

Hier soir avant de m’endormir, je me suis pour la énième fois perdue dans mes pensées et mes réflexions. Nous voilà déjà à la mi-août, d’ici deux semaines nous reprendrons le chemin de l’école ou du boulot (pour ceux qui n’ont pas déjà repris), et comme chaque année les journaux télévisés diffuseront un reportage sur la rentrée (d’ailleurs il faudrait faire quelque chose à ce propos, ils commencent sérieusement à manquer d’inspiration).

Pour ma part, j’entame ma dernière année de lycée (en tout cas je me souhaite qu’elle soit bien la dernière) avant de me lancer dans les études supérieures. Eh oui, je passe le baccalauréat (je passe en terminale ES pour ceux que ça intéresse)! Après 15 ans d’apprentissage et d’enrichissement au sein du système scolaire, mes camarades et moi-même allons tenter d’obtenir le diplôme qui nous libérera vers notre vie d’étudiant, de jeune adulte. En y réfléchissant, je me rends compte que le bac n’est pas la seule chose éprouvante de cette année de terminale. Il s’agit certes d’un examen assez stressant mais ce n’est pas le premier, ce ne sera pas le dernier et il faut bien passer par là après tout (sauf exception, bien-sûr). Je crois que pour beaucoup de futurs prétendants au bac, le stress vient également du choix qui nous sera demandé de faire. Vous savez, cette question qu’on nous pose depuis tout petit : « Qu’est-ce que tu veux faire plus tard ? » Pendant des années, on a eu le droit de rêver, de sortir les réponses les plus folles, les plus improbables, parfois même des réponses raisonnables, mais cela n’avait pas tant d’importance puisque nous avions alors tout le temps d’y réfléchir. Eh bien cette année, ce temps de réflexion va s’écouler et il sera grand temps pour nous de savoir et surtout de donner des réponses. Seulement voilà, après seulement 18 ans d’existence, comment peut-on être sûrs du métier que nous voulons faire, de l’activité à laquelle nous allons nous tuer à la tâche toute notre vie ? (Sauf exception encore une fois, on peut toujours avoir l’espoir de gagner au loto un jour, haha).

Eh bien si vous voulez mon avis, on ne peut pas. Bien-sur on peut avoir une idée, mais même lorsque l’on pense savoir exactement ce que l’on veut faire, ce n’est pas tout à fait le cas. Je le vois rien qu’avec moi : depuis plusieurs années (depuis la 6ème pour être précise), je rêve de faire du droit. Au début je rêvais d’être avocate, puis j’ai pensé à devenir administrateur judiciaire, ensuite j’ai voulu devenir juge et au jour d’aujourd’hui, je ne sais pas. Et encore, je suis chanceuse de savoir dans quel domaine je veux faire mes études, mais je vois bien que pour mes camarades ce n’est pas toujours le cas. Je dirais même plus, ce n’est souvent pas le cas. Je ne peux pas les en blâmer car comme je l’ai dis plus tôt, il est difficile de savoir à notre âge quel rôle nous voulons jouer au sein de notre société. trouver-sa-voie-4822À 18 ans nous sortons à peine de l’adolescence, cette période où l’on se cherche en tant qu’individu, en tant que personne. Je trouve ça assez compliqué de devoir faire un choix d’une telle envergure en un laps de temps si restreint (de janvier à mars exactement). On ne se rend pas compte mais de septembre à janvier le temps est si vite passé, et nous ne pouvons pas nous décider dans la précipitation, au risque de nous tromper.

Bien évidemment nous avons le droit à l’erreur, mais qu’est-ce que cela impliquerait? Arrêter des études à peine commencées, laisser passer son tour le temps d’une année et tout ça pour se perdre à nouveau dans des réflexions, pour tenter d’enfin trouver sa voie… Je ne dis pas que cette situation est synonyme d’un échec mais je pense qu’il vaut mieux tout faire dès le départ pour ne pas avoir à s’y retrouver (et je dis ça parce que ma sœur a été dans ce cas et j’ai bien vu que ça n’a pas été facile pour elle).

Quoiqu’il en soit, je souhaite à tout ceux qui entament leur dernière année de lycée de réussir leur examen et surtout, de trouver leur voie.

Quant à vous qui lisez cet article, comment cela s’est-il passé pour vous ? Avez-vous facilement trouvé votre voie ? N’hésitez pas à me faire part de vos conseils en commentaires, ils pourraient se révéler bénéfiques.

Je vous fais des bisous.

Publicités

8 réflexions sur “Trouver sa voie

  1. Je suis dans la même situation que toi enfin même à peine pire … Tout comme toi je vais en terminale ES cette année mais malheureusement je ne sais pas du tout quoi faire après … Et pourtant je cherche mais je ne trouve pas ! Alors ma maman est assez stressée se qui ne m’aide pas vraiment je t’avoue ! En plus j’ai peur de me tromper, bon au pire je peux toujours changer de voie mais ma mère n’est pas trop de cet avis j’ai l’impression … Donc bon comment dire que je stresse à fond ! Bon bien sûr elle s’inquiète pour moi et voudrait que je réussisse du premier coup se que je comprend mais bon elle est très très stressante et je t’avoue que ça me fais assez peur pour cette année car avoir deux stresse à géré … pas top ! Mais bon, on va dire que ça va aller ! 🙂
    En tout cas bonne chance à toi pour cette année !! 🙂
    xx, Enola

    J'aime

    1. callmecassy

      C’est sûr que ça doit pas être évident d’avoir une pression supplémentaire venant de ta maman, mais l’important c’est que tu ne te laisses pas envahir par le stress! Après tout tu travailles avant tout pour toi 🙂
      Quoiqu’il en soit je te souhaite de trouver ta voie et d’obtenir ton bac !
      Bisous ma jolie

      J'aime

  2. Ca fait déjà quelques années que j’ai fini le lycée (ES pour moi aussi ^^), et j’en suis encore aujourd’hui à me demander ce que je ferai demain. J’ai commencé par une première année de fac, que j’ai dû abandonner (santé :/), ensuite pour me remettre en jambe, j’ai fait un BTS en gestion où je me suis tellement ennuyé que je préférais écrire en cours plutôt que de suivre. Bon pour ma défense, j’avais 15 de moyenne sans rien faire, alors ce n’est pas facile de se concentrer ^^. Et puis, dans un tout pile un mois, j’entamerai ma deuxième année dans une fac d’histoire de l’art. Et non, je ne sais toujours pas ce que je veux faire, restauration d’œuvres ? Écriture ? Recherches ? INP ? Je ne sais pas. Tout ce que je vois ces des années de cours me permettrons peut être de trouver quelque chose qui me conviendra. Mais comment choisir aussi jeune une orientation qui conditionnera notre vie future ? C’est une responsabilité trop lourde, surtout qu’en sortant du lycée, nous ne sommes absolument pas matures pour aller à la fac et surtout pour prendre une telle décision.
    Bref, je suis partie trop loin ^^ désolée, c’est un sujet qui me tient vraiment à cœur ! Mais courage à toi, je suis sûre que tu trouveras quelque chose qui te conviendra et qui sait, tu te découvriras peut être une passion pour l’histoire ou la SES d’ici la fin des cours.
    Le tout est de te faire confiance.
    Sur ces paroles bien trop philosophiques, je te fais des bisous !

    Aimé par 1 personne

    1. callmecassy

      Il est vrai que trouver ça voie est une chose bien complexe, surtout lorsqu’il nous est demandé de faire un choix si jeune. Personnellement, le mien est déjà fait en fait, comme je l’ai dis dans mon article je me sens chanceuse de savoir dans quel domaine je veux commencer mes études (le droit en l’occurrence), mais je ne sais pas pour quel métier exactement. Heureusement j’ai encore du temps pour me décider là-dessus, mais il y a tellement de personnes de mon âge qui ne savent absolument rien de ce qu’ils veulent faire, et c’est tout à fait normal ! Je suis complètement d’accord avec toi sur le fait qu’il faille se faire confiance. Malheureusement ce n’est pas à la portée de tout le monde (je sais de quoi je parle), et c’est bien dommage…
      Bisous ma belle !

      Aimé par 1 personne

  3. Hi!

    Si je peux moi aussi répondre à ta question… je ne le sais pas vraiment et je vais bientôt entamer mes 23 ans… j’ai commencé à bosser à 18 ans à temps partiel (l’année ou je passais mon bac), j’ai découvert un goût pour la restauration. Alors que en base, j’avais prévu de m’orienter dans des études dans le domaine du transport. Bref. Viens la rentrée et je n’avais rien parce que je voulais évoluer. Je me retrouve à bosser en 25 heures par semaine mais ma famille met pression, retour aux études, à distance. J’ai fait une première année en MUC que j’ai validé. Viens la deuxième année mais je veux aussi aller à la fac. Résultat : double curcus avec droit et 2eme année MUC. Je valide le droit mais pas le MUC. L’année d’après je décide de faire une fac littéraire car j’aime les livres et je voudrai bosser dans ce milieu, mais là aussi, ça ne marche pas… J’en reviens donc à mes premières amours : le management, la restauration et les transports. A la rentrée, je repars en première année de MUC car je l’ai souhaité et j’ai obtenu l’accord d’une école de recommencer le cursus. Je repars en première année. Cette fois, je veux m’accrocher au diplome pour l’avoir mais je ne sais pas ce que je ferai plus tard. J’ai envie de devenir comédienne (je cherche un cours de theatre sur Paris), auteure (j’écris mon second roman) et j’étudie tout en faisant du sport. Je touche un peu à tout. Plusieurs domaines me plaisent. Je pensais savoir ce que je voulais précisément, eh bien non. L’important c’est de savoir se remettre en question et d’apprendre des évènements qu’on vit. Je pense que dans ton cas, l’important est déjà à court terme d’avoir ton bac puis la licence et pour avoir fait une année, il y a énormément de boulot et les matières sont variées, tu pourras te faire une idée! N’hésite pas si tu veux en discuter :).

    Have a nice day.

    Perfect Imperfection.

    J'aime

    1. callmecassy

      Quel parcours ! Et puis tu as raison, c’est important de savoir se remettre en question et de ne pas tout prendre pour acquis.
      Quoiqu’il en soit j’ai hâter d’attaquer la fac, mais bien évidemment je sais que ça ne va pas être facile.
      En tout cas je te souhaite d’atteindre tes objectifs. Bisous!

      J'aime

  4. Absolu Parme

    Salut Cassy ! Bel article encore une fois. J’ai obtenu mon Bac ES cette année et je peux confirmer que ce n’est pas une année de détente qui t’attend. J’ai eu de gros problèmes d’orientation et fais de nombreux voyage chez la C.O de mon lycée pour finalement ne pas avoir été prise dans mon BTS sp3s et de devoir aller en fac de langues ^^ j’en rigole aujourd’hui parce que je me dis que les langues me serviront toujours et de toute manière, vaut mieux voir le verre à moitié pleins qu’à moitié vde. Enfi si ça t’intéresse, je publierai un article la semaine de la rentrée sur la préparation au bac et mon organisation personnel. Bisous ♥

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s