Les joies des transports en commun

tramfret002

Comme toute personne n’ayant pas le permis ou n’ayant pas de voiture à disposition, je suis contrainte de prendre les transports en commun pour chacun de mes déplacements hors de ma ville et de ses alentours. Vivant près de Paris, je fréquente les lignes de la RATP. Toutes les personnes qui sont dans mon cas seront sûrement d’accord avec la liste qui va suivre. Le problème avec les transports en commun, c’est les gens. Croyez-moi, se déplacer en bus, en métro ou en RER n’est pas toujours chose facile. C’est assez dommage car si tout le monde y mettait du sien, les trajets seraient plus agréables et les fidèles de la RATP (ou autre compagnie de transport) seraient moins sur les nerfs.

Grâce à mes multiples déplacements, j’ai pu noter dix exemples de voyageurs dont nous pourrions bien nous passer.

1) La personne trop pressée de monter dans le métro/bus/RER pour d’abord laisser descendre ceux qui le souhaitent. Sérieusement, c’est assez énervant : bien souvent ça bloque tout le monde. Et franchement ce n’est pas comme si vous n’alliez jamais monter, alors inutile de vous faufiler sur les côtés.

2)Réciproquement, la personne qui prend absolument tout son temps pour descendre du transport en question. On est parfois à la limite de la provocation et c’est de sa faute si le n°1 existe. 

3)La personne dégageant une odeur nauséabonde. Et là il y a deux cas possibles : celle qui sent des aisselles et qui trouve tout à fait normal de s’accrocher à la barre de fer le plus haut possible (ou aux petits triangles accrochés au plafond du bus), ou bien celle qui a une haleine fétide et qui se trouve être la plus sociable et bavarde du bus/métro/RER(ou qui a le nez bouché et donc respire par la bouche). Très franchement, je prends ça pour une tentative d’homicide par asphyxie. 

4)La personne au téléphone qui parle tellement fort que tout le monde prend part à la conversation (quelqu’en soit la langue d’ailleurs) bien que celle-ci n’intéresse absolument personne.

5)La personne assise à côté de vous qui se permet de lire vos SMS (et qui ne sait visiblement pas ce qu’est la vision périphérique humaine).

6)Le joueur d’accordéon qui choisit VÔTRE wagon parmi tous les autres pour faire un solo gratuit alors qu’il est 18h30 et que vous rentrez des cours ou du boulot. Rares sont les personnes qui aiment écouter de l’accordéon à ce moment de leur journée.

7)Les couples dégoulinant de bonheur (et pas que) qui jugent bon de s’embrasser à pleine bouche au beau milieu du métro/bus/RER. Beurk.

8)La personne qui prend toute la place avec sa poussette vide et dépliée. Quel est le but ? Si ce n’est empêcher les gens dont la poussette a une utilité de monter?

9)Les personnes qui confondent transport en commun et ring de boxe. Personne n’aime assister à une dispute sur le point de dégénérer en bagarre.

10)Et enfin (et pas des moindres), la personne complètement sâoule qui a passé une nuit mouvementée. Généralement celle-ci on ne la voit pas, mais on sait qu’elle est passée par là, à en croire la belle flaque de vomi sur le sol.

Si vous avez d’autres exemples de relous qui gâchent nos trajets, faites m’en part en commentaire !

Publicités

2 réflexions sur “Les joies des transports en commun

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s